Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
CE QUE VOUS VERREZ DANS LA SALLE NOIRE
DU THEATRE NOTRE-DAME,

du 7 au 31 juillet 2013


POUR SAVOIR COMMENT RESERVER DES PLACES DE SPECTACLE , cliquez ici

Le 7 juillet est la journée des avant-premières gratuites.
Aucune réservation ne sera prise en compte pour ce jour.

 
 
Cliquez sur la vignette du spectacle dont vous voulez le détail
11 h 00 12 h 45 14 h 15 15 h 30 17 h 30 19 h 00 20 h 45 22 h 15
 
 




























 
11 h 00 
               "Wha-Wha"
  Un spectacle conçu par
Bruno LECOSSOIS


avec
Julien BAUDRY
Bruno LECOSSOIS
Tania MARGARIT
David RICHARD
Victoria RUMMLER














 
RESUME, PRESSE...
ll s'agit de créer une musique inspirée par le vivant, la matière, les sons du quotidien et les languages musicaux contemporains. Une proposition artistique expérimentale qui porte ce nom assez enjoué, "wah-wah" , clin d'oeil à la fameuse pédale d'effet des années 70 et aussi référence à une onomatopée de choix dans l'improvisation vocal.

Pour la petite histoire la pédale s'est appelée wah-wah car celle-ci imitait le son de la voix et à l'inverse le fameux « wah » des chanteurs de jazz est un rapprochement du son des instruments. 

Ce va-et-vient ludique entre l'Instrument et la voix est le moteur du travail des 5 interprètes, David Richard, Julien Baudry, Tania Margarit, Victoria Rummler et Bruno Lecossois , avec l'idée forte d'élaborer un discours original, avec un état d'esprit et une manière de faire innovante.

Le groupe Les Grandes Gueules a fait plus de 800 concerts en France et à l'étranger, 5 albums en contrat d'artiste chez Sony Music.
Album à paraître : "Wah-Wah", chez Harmonie Mundi.

EN SAVOIR PLUS SUR L'AUTEUR

Bruno LECOSSOIS
 


 
PHOTOS






EXTRAIT VIDEO (TRAVAIL A 2 VOIX)
LIEN VERS LE SITE WEB DE LA COMPAGNIE


 
12 h 45 - "Triptyque de Musique Contemporaine - #2"
                        Cliquez sur la vignette à gauche du titre pour avoir le détail, ou déroulez simplement la page
LUNDI / VENDREDI : "Einer (Electropop opera)"
MARDI / MERCREDI / SAMEDI : "Electronic Avantgarde # 2013"
JEUDI / DIMANCHE : "Silence : Aperghis/Berio/Cage/Kagel in concert"

 
12 h 45  
              "Einer (Electropop opera)"
  de
Maria PORTEN
Ulrike MAYER SPOHN
Javier HAGEN





avec
Javier HAGEN
Ulrike MAYER SPOHN

 
RESUME, PRESSE...
Einer. Un opéra de chambre d'UMS 'n JIP sur la solitude. Touchant aux ambiances visuelles et sonores de David Lynch, Jim Jarmusch, Morton Feldman et les White Stripes, UMS 'n JIP réusissent dans une mise en scène du talentueux Gian-Manuel Rau (Avignon IN 2009) basée sur des textes de  Brel, Breitenmoser, Mörike, Eichendorff et Ovide avec une musique d'une finesse et force inouïe. Spectacle de musique contemporaine fr/all, surtitré. "Rien d'autre que sensationnel - interprétation, virtuosité et intensité au plus haut niveau!" (SCHWEIZER MUSIKZEITUNG)
 
 
UMS 'n JIP est actuellement l'une des formations de musique contemporaine suisses les plus étonnantes et innovatrices. En résidence sur Avignon, ils présentent 2013 au Theatre Notre Dame un choix exclusif de leurs programmes actuels: un opéra de chambre électropop, musique contemporaine électronique et 'silence', un programme proposant chef d'oeuvres du 20ème de Cage, Kagel, Berio, Aperghis et Schnebel. Pluridisciplinaires et d'une virtuosité exceptionnelle, Ulrike Mayer-Spohn (UMS, flûtes à bec, électronique et composition) et Javier Hagen (JIP, ténor/contreténor, électronique et composition) ont créé plus de 200 oeuvres dans les plus prestigieux festivals de musique contemporaine (Donaueschingen, Strasbourg, Berlin, Zürich, Genève, Basel, Shanghai, Beijing, Hongkong, New York, Moscou, Paris, Adelaide, Riga, Ulan Bator, St. Petersburg, Prague) en collaborant avec des compositeurs de renommée mondiale tels que Goebbels, Rihm, Guo Wenjing, Huang Ruo, Kagel, Reimann. De vrais activistes de musique actuelle, UMS 'n JIP représentent à côté d'Ensemble Modern, Kronos et Intercontemporain, l'ensemble le plus actif du monde (2012: 136 concerts). En plus de leur activité d'interprètes ils ont composé des oeuvres qui ont gagné plusieurs prix internationaux et ont été créées en Chine, Corée, Suisse, Israel, Allemagne, Belgique et aux EE.UU par des chefs tels que Beat Furrer, Jürg Henneberger, Tsung Ye, Mark Foster et les ensembles Phoenix, Neue Vocalsolisten, DissonArt, Basler Madrigalisten, Arsenale, Vertigo, Amar. Ils sont coachés par Irvine Arditti (Arditti Quartet London).
EN SAVOIR PLUS SUR LES COMPOSITEURS
Maria PORTEN Javier HAGEN Ulrike MAYER-SPOHN
PHOTOS




EXTRAIT VIDEO
 
LIEN VERS LA PAGE WEB DEDIEE
A CE TRAVAIL EN PARTICULIER
LIEN VERS LE SITE WEB DE UMS'n JIP
12 h 45 -
              "Electronic Avantgarde 2013"
  de
Panayiotis KOKORAS
Octavi RUMBAU MASGRAU
Pierre-Henri WICOMB
Chikashi MIYAMA
Beat GYSIN
Javier HAGEN





avec
Javier HAGEN
Ulrike MAYER SPOHN

 
RESUME, PRESSE...
Electronic Avantgarde. Créations de musique contemporaine abordant à la fois la musique classique contemporaine, la techno expérimentale, l'eurodance ainsi que l'experimental trash. Un regard ironique, surprenant et poétique sur la diversité de la musique électronique actuelle interpretée par un des ensembles les plus extraordinaires de musique contemporaine actuels. "Quelle efficacité, quelle qualité! Absolument fascinant!" (WALLISER BOTE) C'est par les découvertes de ce type que se font les oreilles... et naissent les vocations ! (Jean-Yves BERTRAND, revue-spectacle.com)

Le livret :
"Hiss and whistle" (2013), de Panayiotis Kokoras
"Cantiga vazia" (2013), Octavi Rumbau Masgrau
"A(we)-struck-ture" (2013), Pierre-Henri Wicomb
"Factoria" (2013), Chikashi Miyama
"Parallelen" (2012), Beat Gysin
"p.h.-werte" (2007), Javier Hagen

 
 
UMS 'n JIP est actuellement l'une des formations de musique contemporaine suisses les plus étonnantes et innovatrices : en résidence sur Avignon, ils présentent 2013 au Theatre Notre Dame un choix exclusif de leurs programmes actuels: un opéra de chambre électropop, musique contemporaine électronique et 'silence', un programme proposant chef d'oeuvres du 20ème de Cage, Kagel, Berio, Aperghis et Schnebel. Pluridisciplinaires et d'une virtuosité exceptionnelle, Ulrike Mayer-Spohn (UMS, flûtes à bec, électronique et composition) et Javier Hagen (JIP, ténor/contreténor, électronique et composition) ont créé plus de 200 oeuvres dans les plus prestigieux festivals de musique contemporaine (Donaueschingen, Strasbourg, Berlin, Zürich, Genève, Basel, Shanghai, Beijing, Hongkong, New York, Moscou, Paris, Adelaide, Riga, Ulan Bator, St. Petersburg, Prague) en collaborant avec des compositeurs de renommée mondiale tels que Goebbels, Rihm, Guo Wenjing, Huang Ruo, Kagel, Reimann. De vrais activistes de musique actuelle, UMS 'n JIP représentent à côté d'Ensemble Modern, Kronos et Intercontemporain, l'ensemble le plus actif du monde (2012: 136 concerts). En plus de leur activité d'interprètes ils ont composé des oeuvres qui ont gagné plusieurs prix internationaux et ont été créées en Chine, Corée, Suisse, Israel, Allemagne, Belgique et aux EE.UU par des chefs tels que Beat Furrer, Jürg Henneberger, Tsung Ye, Mark Foster et les ensembles Phoenix, Neue Vocalsolisten, DissonArt, Basler Madrigalisten, Arsenale, Vertigo, Amar. Ils sont coachés par Irvine Arditti (Arditti Quartet London).
EN SAVOIR PLUS SUR LES COMPOSITEURS

Panayiotis KOKORAS

Octavi RUMBAU MASGRAU

Pierre-Henri WICOMB

Chikashi MIYAMA

Javier HAGEN
PHOTOS




EXTRAIT VIDEO
 
 
  LIEN VERS LE SITE WEB DE UMS'n JIP
 
12 h 45
              "Silence : Aperghis/Berio/Cage/Kagel in concert"
  de
Georges APERGHIS
John CAGE
Mauricio KAGEL
Luciano BERIO





avec
Javier HAGEN
Ulrike MAYER SPOHN

 
RESUME, PRESSE...
UMS 'n JIP est actuellement l'une des formations de musique contemporaine suisses les plus étonnantes et innovatrices.  En résidence sur Avignon, ils présentent 2013 au Theatre Notre Dame un choix exclusif de leurs programmes actuels: un opéra de chambre électropop, musique contemporaine électronique et 'silence', un programme proposant chef d'oeuvres du 20ème de Cage, Kagel, Berio, Aperghis et Schnebel. Pluridisciplinaires et d'une virtuosité exceptionnelle, Ulrike Mayer-Spohn (UMS, flûtes à bec, électronique et composition) et Javier Hagen (JIP, ténor/contreténor, électronique et composition) ont créé plus de 200 oeuvres dans les plus prestigieux festivals de musique contemporaine (Donaueschingen, Strasbourg, Berlin, Zürich, Genève, Basel, Shanghai, Beijing, Hongkong, New York, Moscou, Paris, Adelaide, Riga, Ulan Bator, St. Petersburg, Prague) en collaborant avec des compositeurs de renommée mondiale tels que Goebbels, Rihm, Guo Wenjing, Huang Ruo, Kagel, Reimann. De vrais activistes de musique actuelle, UMS 'n JIP représentent à côté d'Ensemble Modern, Kronos et Intercontemporain, l'ensemble le plus actif du monde (2012: 136 concerts). En plus de leur activité d'interprètes ils ont composé des oeuvres qui ont gagné plusieurs prix internationaux et ont été créées en Chine, Corée, Suisse, Israel, Allemagne, Belgique et aux EE.UU par des chefs tels que Beat Furrer, Jürg Henneberger, Tsung Ye, Mark Foster et les ensembles Phoenix, Neue Vocalsolisten, DissonArt, Basler Madrigalisten, Arsenale, Vertigo, Amar. Ils sont coachés par Irvine Arditti (Arditti Quartet London).
 
Silence. Rareté absolue! Redécouvrez quelques unes des plus légendaires pages de musique de chambre du 20ème: "Sequenza" (Luciano Berio), "Lecture on Nothing/Discours sur Rien" (John Cage/version française par Monique Fong), "Récitations pour une voix seule" (Georges Aperghis), "Atem" (Mauricio Kagel). UMS 'n JIP at its best! "D'une virtuosité stupéfiante! (NZZ, NEUE ZÜRCHER ZEITUNG)
DIETER SCHNEBEL - Redeübungen fur Hand und Mund 1984/5 (extr.)
LUCIANO BERIO - Gesti per flauto dolce 1966
JOHN CAGE - Lecture on Nothing (discours sur rien) 1950/61 (trad. Monique Fong, arr.: JIP)
MAURICIO KAGEL - Atem (für einen Bläser) 1969
GEORGES APERGHIS - récitations pour une voix seule 1977/8 (extr.)

"Gesti / Sequenza per flauto dolce" (Luciano Berio). Gesti pour flûte à bec alto (1966). Berio composa Gesti pendant ses années américaines à l’intention de Franz Brüggen. Cette pièce se rapproche énormément de la Sequenza III pour voix de femme et de la Sequenza V pour trombone. Le point de départ de Berio pour écrire Gesti est la séparation radicale des fonctions habituellement parfaitement synchronisées par le musicien. C’est à dire qu’il sépare l’articulation, le souffle et l’activité des doigts. Ces trois composantes de la technique d’un instrumentiste à vent sont intégrées les unes après les autres, ce qui structure la pièce en trois parties. L’utilisation de la voix tout au long de la pièce douce, rauque, soufflée, hystérique ou chantée nous montre que ce n’est pas l’instrument en soi qui est traité, mais plutôt la relation que l’interprète nourrit avec son instrument.

"Lecture on Nothing (discours sur rien, version française: M. Fong)" (John Cage). Lecture on Nothing, conférence donnée par John Cage en 1950 à l’Artist’s Club à New York, reste un événement incontournable de l’art du XXème siècle. Cage y livre un exposé particulièrement lucide sur le statut de l’art de son époque (ce en quoi, d’ailleurs, il demeure notre contemporain), non sous la forme proprement dite d’un manifeste, mais par l’élaboration d’une réflexion précise sur notre rapport au sens. Ce texte est essentiel car il est un exemple de l'extraordinaire faculté de Cage à mêler fond et forme selon le principe anarchiste : "les moyens doivent être à l'image de la fin". Plutôt que de faire entendre le sens et les sons (ici le texte de la conférence et les silences induits par la structure sur les pages), ceux-ci sont laissés à entendre et chacun de rebondir dans les décalages produits par la rythmique permettant une appréhension/ compréhension multiforme car c'est bien dans les suspensions induites par cette rythmique que peut venir se loger les voyages de la réflexion et du questionnement. Au cœur du texte, se trouve donc une multitude d'espaces de liberté que chacun est invité à explorer.

"Récitations pour une voix seule" (Georges Aperghis). Aperghis écrit, entre autres, Récitations pour une voix seule en 1978 (pour Martine Viard). Cet œuvre vocale, très emblématique de sa manière, s'appuie essentiellement sur une combinatoire virtuose de phonèmes. L'écriture se caractérise par une grande vitesse, des répétitions et des accumulations, une haute pression rythmique. Elles sollicitent la participation créative de l'interprète et s'accommodent bien d'une grande versatilité de modes vocaux. Une langue imaginaire s'y invente, ambigüe et souvent drôle, qui évoque une origine de la langue, une sorte de fureur énonciative préalable au sens.

"Redeübungen für Hand und Mund" (Dieter Schnebel, 1984-85). (Exercices de la parole pour la main et la bouche), Lorsque Schnebel a créé lui-même Laut-Gesten-Laute en 1982, son critique a écrit que le compositeur « se tenait derrière une table et regardait les pages de sa partition, un microphone de contact attaché à son cou. Lentement et délibérément, il a tracé des trajectoires d’abord angulaires, puis courbes avec l’index et le pouce pointés d’une main, tout en sifflant ou en vocalisant ». Et la corrélation entre le son et le geste? Le critique n’a perçu qu’un manque de cohérence : «Parfois les sons correspondaient directement aux gestes, et par moments inversement, comme lorsqu’une lente descente accompagnait un son ascendant et s’intensifiant. D’autres relations ont été explorées discrètement sans aucun sens d’effet cumulatif. » Quelle que soit la corrélation entre le son et le geste, Schnebel tente à tout instant de rappeler au public l’aspect corporel de la performance musicale et l’art d’écouter. Il veut « changer notre relation à notre corps, nous montrer à être plus conscient; son œuvre s’accompagne d’un début de programme didactique, en harmonie avec ses activités en tant que pasteur et prof de religion ».

"Atem" (Mauricio Kagel). Atem est écrit pour instrument et bande, cette dernière pouvant être jouée en direct par un deuxième exécutant. Elle a été écrite en 1970 pour Vinko Globokar. A la base imaginée pour trombone, Mauricio Kagel va cependant l'adapter pour n'importe quel instrument à vent. L'interprétation est assez libre, de part la notation particulière des notes et effets (hauteur comme durée), ainsi que par son côté improvisé/joué. "Dans mon voisinage habitait un retraité, joueur d’instruments à vent. Son activité principale, couper des morceaux de tubes afin d’examiner la qualité des morceaux". "Dans une atmosphère d’asphyxie et d’étouffement, muni d’un instrument à vent, de plusieurs sourdines et d’autres accessoires, ce musicien [...] s’apprête à montrer ce dont il est encore capable". Mauricio Kagel

EN SAVOIR PLUS SUR LES COMPOSITEURS
Georges APERGHIS John CAGE Mauricio KAGEL Luciano BERIO Dieter SCHNEBEL
PHOTOS




EXTRAIT VIDEO
 
LIEN VERS LA PAGE WEB DEDIEE
A CE TRAVAIL EN PARTICULIER
LIEN VERS LE SITE WEB DE UMS'n JIP
14 h 15
              "La Belle et la Bête"
  Inspiré du conte de
Madame LEPRINCE de BEAUMONT

adaptation
Eleonora ROSSI

mise en scène
Alexandre PALMA SALAS

costumes
Nathalie PALMA
scenographie et marionnettes
Jean-Marie EICHERT
création musicale
Gianfranco ZOLA
création lumières
Adalberto SANTIAGO

avec

Méloé BALLANDRAS
Alexandre PALMA SALAS
RESUME, PRESSE...
Pour sauver la vie de son père, Belle, la plus jeune de ses trois filles, s'offre en sacrifice à une bête monstrueuse qui vit recluse dans un magnifique palais. Peu à peu, une étrange amitié naît entre les deux êtres et une double métamorphose commence : en surmontant ses peurs d'enfant, la jeune fille devient femme. En séduisant la femme aimée, le monstre retrouve forme humaine.

Inspiré de la tradition orale populaire, La Belle et la Bête est un spectacle où marionnettes et jeux d'ombres nous replongent dans les merveilleuses et excitantes rêveries de notre enfance.

C'est sur un petit tréteau aux allures de castellet que la compagnie Aigle de Sable revisite ce conte.
EN SAVOIR PLUS SUR L'AUTEUR

Madame LEPRINCE de BEAUMONT
 
PHOTOS






EXTRAIT VIDEO
LIEN VERS LE SITE WEB DE LA COMPAGNIE

 
15 h 30
              "Les emmerdeurs"
  de
Jean-Marc MAGNONI
Jérôme PAQUATTE


mise en scène
Jérôme PAQUATTE

avec

Lauriane ESCAFFRE
Jean-Marc MAGNONI
RESUME, PRESSE...
"On en croise tous les jours, au bureau, au cinéma, dans la rue ou dans sa propre famille, on ne les supporte pas, eux et leurs défauts, et pourtant on prend du plaisir quand ils sont croqués de manière si acerbe et si drôle par Lauriane Escaffre et Jean-Marc Magnoni"
L'HEBDO DE COURCOURONNES

"Les emmerdeurs nous offrent un spectacle cru et cruel (...) On apprécie les scènes de folie à l'état pur où les personnages pètent littéralement les plombs et nous livrent par la même occasion un très beau jeu. Le thème est original, les artistes sont excellents, la mise en scène est soignée : go, go, go à gogo !"
LES CAHIERS DU RIRE

"Qui n'a jamais râlé contre un dragueur lourdingue, un spectateur dont le portable sonne pendant le spectacle ou une personne excécrable avec le serveur d'un restaurant ? Marie Monchâtre et Jean-Marc Magnoni leur rendent hommage"
LE PARISIEN
EN SAVOIR PLUS SUR L'AUTEUR

Jean-Marc MAGNONI

Jérôme PAQUATTE
PHOTOS




EXTRAIT VIDEO
LIEN VERS LE SITE WEB DE LA COMPAGNIE
 

 
17 h 30
              "Stan n'est pas dupe"
  avecX
STAN

mise en scène
Christophe CAROTENUTO


 
RESUME, PRESSE...
Les personnages que Stan interprète ont chacun leur voix, leur verbe, leur gestuelle, mais surtout, ils ont une histoire à raconter, une histoire qui nous ouvre les portes de leur intimité où le rire jongle avec l'émotion.
Dénué de toute vulgarité, parsemé de touches de poésie, ce seul en scène original, inventif, faisant appel à l'imaginaire de chacun aspire à nous renseigner sur nous-mêmes à travers le rire.

"Humoriste, chanteur, danseur et acteur, Stan possède une palette de talents qui font la joie des spectateurs. L'acuité de son regard, alliée à son émotion littéraire, font de lui un talentueux sculpteur de personnages"
LA PROVENCE

"Enrichi par un apprentissage classique mais définitivement ancré dans son temps, Stan est doté d'un humour "intelligent". Brisant les codes et repoussant les limites, il oscille entre un maniement rare de la langue française, une folie pirandellienne et des thématiques résolument actuelles"
LE MENSUEL

"Sa recette : un humour sincère et une galerie de personnages détonnants qui cherchent à transporter les spectateurs dans un univers aussi marrant que subtil"
LA MARSEILLAISE

Les nombreux prix obtenus par Stan :
Prix du Public et du Jury au Festival d'humour de Cannes 2012
Prix Coup de Coeur au Festival d'Aix-en-Provence 2011
Prix du Public au Festival de Lille 2011
Prix du Public et du Jury au festival de cavaillon 2011
Premier Prix au festival de Cabasse 2010
Prix du Public au Festival de Nice 2010
Prix du Jury au festival de Fayence 2010
Prix du Jury au Festival d'Ajaccio 2010
Prix Coup de Coeur au Festival de Villeneuve sur Lot 2010
Prix de l'Auteur et de la Presse au Festival Intenational de l'Humour de la ville de Dieu du Temple 2010
Premier Prix au Trophée Ticky Holgado de gémenos 2010
Prix du Jury au Festival de Cassis 2009
Prix du Public au Festival de Brignolles 2008
Prix du Public au Festival Les Démons de l'Archange 2008
EN SAVOIR PLUS SUR L'AUTEUR

Stan 
Stan prend ses premiers cours de théâtre en 1996 et écrit rapidement ses premiers sketchs.
Ne souhaitant pas se cantonner au registre humoristique, il passe un bac option théâtre puis entre au conservatoire national de région d'art dramatique de Marseille en 2001.
En 2008, il écrit son premier seul en scène et fait ses premiers pas devant la caméra en incarnant le lieutenant Linspec dans "Le débarcadère des anges" de Brigitte Rouan.
Aujourd' hui, il est en tournée avec son spectacle dans toute la France, participe à des festivals d' humour où il obtient de nombreux prix, anime des cours de théâtre enfants et adultes et travaille parallèlement sur des pièces classiques et contemporaines ainsi qu' au cinéma et à la télévision. En 2011, nous avons pu le retrouver à l’affiche du film d’Olivier Baroux «les Tuche» et en 2012 à celle de  «Chercher le garçon» de Dorothée Sebbagh ainsi que dans la série « No limit » produite par Luc Besson et réalisée par Didier Lepêcheur et Julien Despaux.
 
PHOTOS




EXTRAIT VIDEO -
Stan à "On ne demande qu'à en rire"


Stan au cinéma et à la télé...
LIEN VERS LE SITE WEB DE LA COMPAGNIE

 
19 h 00
              "Melting Pot"
XX   avec
Karim DUVAL


mise en scène
Léon VITALE
création lumières
Yvan BONNIN


 
RESUME, PRESSE...

Un cocktail franco-sino-marocain sucré-salé et généreux !

Un athlète sans-papiers aux « JO de Gibraltar », un économiste-traiteur chinois, un musicien adepte du silence…

Karim Duval nous fait voyager du Nord au Sud, d’Orient en Occident, à travers un humour frais et piquant.

Métissant stand-up et personnages, il s’amuse avec malice de ses origines… et des nôtres !

 «Élevé et enlevé, jamais facile ni gratuit»
L’EXPRESS

«Ébouriffant, drôle et plein d’esprit»
AVIGNEWS

«Une aptitude à faire rire sans jamais tomber dans la vulgarité »
LE PROGRES

"Ebouriffant, drôle et plein d'esprit"
LE DAUPHINE LIBERE

"Un comique ingénieux !"
L'EST REPUBLICAIN

"Insolite !"
20 MINUTES

"Que cela fait du bien de n'avoir à dire que du bien d'un spectacle !"
LA SEMAINE DES SPECTACLES


Passages remarqués dans "On n'demande qu'à en rire" sur France 2.
Prix du Public du festival de Nice
Prix Jury-Presse du festival de Puy Saint-Vincent
Prix des partenaires du festival de Mâcon
Premières parties de Arnaud Tsamère, Patrick Timsit, Didier Bénureau et Michel Boujenah.
EN SAVOIR PLUS SUR L'AUTEUR

Karim DUVAL
 
PHOTOS






EXTRAIT VIDEO
LIEN VERS LE SITE WEB DE LA COMPAGNIE

 
20 h 45
              "Les escrocs"
  écrit et interprété par
Bastien BERNAL

Pierre-Eloi TRONEL-PEYROZ

mise en scène
Kaddour DORGHAM
collaboration artistique
Vanessa LUNA



 
RESUME, PRESSE...
Un spectacle drôle... et pas que !

Des personnages déjantés... et pas que !

J'ai eu des chocolats pour Noël... et pas que !

Après avoir joué à Lyon, à Paris ou encore dans l'émission "On ne demande qu'à en rire" de Laurent Ruquier, ils viennent escroquer le Festival ! Venez les découvrir ou les redécouvrir à Avignon !

10% des recettes seront reversées aux 90% restants... pour mélanger un peu quand même... sinon, l'argent, il stagne... et après, ça sent le renfermé...

Ce qu'en pensent les escroqués (source : Billereduc) :

"Décalé, quelquefois déjanté, toujours drôle, beaucoup de talent, nous avons passé une excellente soirée !"

"Merci aux deux acteurs qui m'ont fait passer un moment d'esception ! C'est fin, intelligent, hyper bien joué : un duo qui va monter, c'est certain !"

"Bien repérés, bien analysés, les sujets sont traités sans être épargnés. Mais avec quel humour ! De découvertes en éclats de rire, quel rythme ! Quelle soirée !"

"Un duo qui fonctionne à merveille, des sketches drôles et bien écrits ! Une succession de personnages aussi drôles qu'attachants"

 
EN SAVOIR PLUS SUR L'AUTEUR

Fabien BERNAL
 
PHOTOS




EXTRAIT VIDEO
A venir
LIEN VERS LA PAGE FACEBOOK DES ESCROCS
 
22 h 15 
"Quand Victor rencontre Lili"
  écriture et mise en scène
Vanessa LUNA-NAHOUM




avec
Bastien BERNAL
Vanessa LUNA
RESUME, PRESSE...
Victor et Lili sont deux voisins du troisième étage d’un immeuble situé « Rue de la Lune ».  Et à part un mur qui sépare leur appartement, ils ont, en apparence, peu de choses en commun !

Pourtant, après avoir partagé trois ans leur palier, un quiproquo va changer le cours de leur destin, et transformer cette simple relation de voisinage en un tourbillon de confidences, de fous rires et de partages…

Musique du générique de « Bouba, mon petit ourson », attente « cocasse »d’une pizza artichaut  et rendez-vous bien arrosé avec « Ephèbeinsolent77 », tels sont les ingrédients de départ de cette histoire d’amour au bon goût d’humour et de suspense !

Voilà donc décortiqués tous les petits travers de ce duo de trentenaires célibataires: chat obèse et suicidaire, angoisses du temps qui file, manque paternel, peur viscérale des insectes… Cette ballade humoristique et poétique est contée par un vieil homme mélancolique. Et si la nostalgie qui timbre le son de sa voix était celle de Victor …

Au cours de ce voyage, nous traversons ainsi les espoirs, les rêves et les aspirations de nos deux « anti-héros », et frémissons lors de leurs rendez-vous… insolites!

Enfin la musique et la poésie  enrichiront cette ballade, faite de joies, de rires et de peines, comme dans la vraie vie en fait…
EN SAVOIR PLUS SUR L'AUTEUR
   

Vanessa LUNA NAHOUM
 
   
PHOTOS




EXTRAIT VIDEO
A venir
LIEN VERS LE SITE WEB DE LA COMPAGNIE

 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement